Basse modèle Rico Bass

Pour suivre la fabrication de la Rico Bass de A à Z.



Fabrication de la Rico
Fabrication de la Rico :

Ce nouvel espace sur mon blog est réservé entièrement à la fabrication de la « Rico ».

Tout d’abord, le nom : pourquoi l’appeler la Rico ? C’est simple et pas très original, il s’agit du petit nom d’un ami musicien qui aura, j’espère, bientôt le plaisir de se défouler dessus … Le présent de l’indicatif sera le temps du récit car à partir du moment ou le plan est quasi fini, dans mon esprit, elle existe déjà. La Rico donc, ainsi nommée, est une guitare basse 4 cordes inspirée de la Gibson EB2 D des années 1952/67.

Au départ du projet, je pensais trouver le plan facilement, mais toutes mes recherches ont fait choux blancs ou plutôt, choux gris, car elles m’ont tout de même apportées quelque chose. Le premier plan que j’ai acheté sur Ebay était en fait un format A4 représentant le brevet déposé par Larry P. Allers pour le chevalet avec étouffeur de cordes qui équipait les EB2 et EB3 après 1962. Ensuite j’ai acheté le plan de la ES335 qui, selon la littérature Internet était faite avec le même corps, mais j’ai reçu un plan, certes magnifique, d’une CS356. Je pense que le corps de cette dernière est fait sur le même modèle que la EB2 ou ES335, mais avec des proportions moindres. Le grand lob de la CS356 ne fait que 350mm, or d’après les proportions des photos que j’ai glanées à droite et à gauche et ramenées proportionnellement au diapason (775, qui est la seule cote dont je suis certain) la caisse au grand lob de la EB2 serait plus proche de 400mm ? J’ai donc réalisé un plan (que vous pouvez admirer sur cette photo et qui m’a pris pas mal d’heures) avec ces deux inconnus que sont la hauteur et la largeur (au G lob et au P lob) de la caisse. D’ailleurs, lecteurs assidues de mes délires blogaux, si tu connais quelqu’un qui a une EB2 ou un ES335 et si tu pouvais lui chiper ces deux cotes dans son dos, envoies moi un message et ton vol te sera pardonné par le dieu de la lutherie…

PS : un grand merci à Morgan Gilet (Polyglotte, fouineur, organisé, précis et surtout, luthier amateur en Bretagne) qui m’a fournit les côtes manquantes et ^qui sera protégé à jamais par le grand luthidor.


Fabrication de la Rico
Fabrication de la Rico :

 

Voici le plan ,au format A4, du brevet de Larry P. Allers que j'ai reçu en guise de plan de fabrication de la guitare.


Fabrication de la Rico
Fabrication de la Rico :

 

Ceci dit, il va me permettre de réaliser un chevalet conforme à l'original, voire même amélioré...


Fabrication de la Rico
Fabrication de la Rico : Persuadé qu’il s’agissait un modèle harchtop, j’ai commandé un fond, une table et des éclisses en érable ondé chez Stewmac. J’ai confondu vitesse et précipitation, comme ils disent à météo France, car au fur et à mesure de mes recherches j’ai découvert qu’il s’agissait une thinline. Le fond et la table sont collés, non pas sur des éclisses, mais sur un corps en acajou massif évidé.

  J’ai donc commencé par ce corps massif en assemblant deux blocs de sipo (acajou pas cher) calibrés à 35 mm et de 200 mm par 500mm


Fabrication de la Rico
Fabrication de la Rico :

Pour le manche, je vais en faire deux, l’un en érable et l’autre en sipo. Sur presque tous les modèles que j’ai vu en photo, le manche était en acajou. Quand les deux manches seront finis je présenterai l’un et l’autre sur le corps et je choisirai (ça y est voilà le futur qui me reprend !)... Mais on en ai pas là ! pour l’instant j’en suis au collage de la tête du manche en érable.