Classique à éventail intégral

Une évolution du modèle Eva de 2013, Eva 2 a deux ouvertures, une sur chaque éclisse et un barrage à "éventail intégral".



classique Eva 2
classique Eva 2 :

Depuis plusieurs mois un nouveau barrage se dessinait dans ma tête au creux de mes insomnies, et de mes longues marches quotidiennes. Puis voilà que le premier jet du dessin a jaillis en plein milieu de décembre. Pas une retouche, rien, tout est sorti d’un bloc, et je l’avais là, devant mes yeux, ne sachant pas trop comment l’appeler tant ce dessin me paraissait familier et en même temps tellement différent que tout ce qui existe déjà.


classique Eva 2
classique Eva 2 :

Comme on le devine déjà sur cette deuxième photo, il part en éventail, rien de nouveau sous le soleil du Bouet !


classique Eva 2
classique Eva 2 :

Ici, ça se confirme, il y aura donc le mot éventail dans son appellation, ça devient inévitable ! Mais toujours rien de vraiment nouveau là-dedans...


classique Eva 2
classique Eva 2 :

Il a de la suite dans les idées, le breton, il n’a pas réussi à se défaire de ce «A» qui traine dans tous ses barrages depuis 2011.


classique Eva 2
classique Eva 2 :

Et c’est ici que les choses se corsent : une pièce massive en peuplier vient prendre place en partie haute de la table. Les 6 barres principales seront encastrées et ajustées / collées dans cette pièce. Ensuite, elle sera elle-même solidaire du talon par ajustage et collage lors de la fermeture de la caisse. Cette pièce, donc, permet « d’intégrer » toutes les barres de table au talon. C’est pour cela que j’ai décidé de l’appeler le barrage « éventail intégral » !

J’ai dans ma caisse à idées deux déviations de cet « éventail intégral » qui s’appliqueront prochainement à un modèle folk et encore plus prochainement à un modèle manouche. Oui, j’ai bien dit manouche ! (La table est en ce moment en test pour une résistance à la compression des cordes)