La manouche Osé à Robert

Il s’agit de mon bébé ! Un modèle que j’ai baptisé Matéo au démarrage du projet et que je viens de rebaptiser « OSE » Ouïe Sur Eclisse. Elle présente donc la particularité de n’avoir aucune ouverture sur la table.



la manouche Ose de Robert
la manouche Ose de Robert :

Me revoilà parti pour un chantier manouche. Mais celui-ci va être particulièrement choyé car il s’agit de mon bébé. Le modèle choisit par Robert, que je viens de rebaptiser Ose, est un modèle entièrement dessiné à l’Atelier du Bouet. Il est issu d’un prototype fabriqué en 2003 que j’ai refait 3 fois avant d’arriver au résulta escompté… c’est à dire avoir une manouche qui sonne manouche, certes, mais qui ne pêche pas dans les basses !

On reparlera du pourquoi de la chose au cours de son élaboration, mais pour l’heure, je commence par le manche. En principe je commence plutôt par la table et le fond, mais ma calibreuse est HS. J’en ai commandé une autre, que j’attends sous peu, certainement lundi.

Donc, ce manche en noyer issus d’un carrelet qui sèche depuis 4 ou 5 ans dans mon séchoir est refendu à l’angle d’inclinaison de la tête.


la manouche Ose de Robert
la manouche Ose de Robert :

Après sciage, la surface de la partie tête est aplanie par abrasion sur une surface de référence.


la manouche Ose de Robert
la manouche Ose de Robert :

Plus aucune trace de sciage ne doit subsister.


la manouche Ose de Robert
la manouche Ose de Robert :

Quand les deux surfaces sont parfaitement  planes, on peut réaliser le collage :

-        Un serre-joint à chaque extrémité fixé sur la table pour empêcher les deux parties de glisser au serrage.

-        Un serre-joint verticale qui prend les deux parties et les plaque bien sur la table.

-        Et enfin, deux derniers serre-joints qui pressent la surface de collage.


la manouche Ose de Robert
la manouche Ose de Robert :

Le placage de tête est en ébène de macassar et il sera « feuilleté » par 3 feuilles de placage blanc, noir, blanc.