L'humidité et votre guitare

Tout objet, meuble, statuette, instrument de musique fabriqués en bois massifs sont sensibles aux variations d’hygrométrie. On peut facilement voir l’effet d’une perte d’humidité prolongée dans l’air d’une maison en observant les portes montées sur plates-bandes. Les panneaux centraux rétrécissent et l’on voit apparaître sur le côté vertical une bande de bois non teinté ou non vernis car il était encastré dans sa rainure.

C’est d’ailleurs toujours dans le même sens que le retrait s’effectue, c’est à dire le sens du fils. Une maison saine a un taux d’humidité relatif (HR) compris entre 40 et 50 % si la température est entre 19 et 21°C. On dit bien H Relatif  car pour 45% de HR à 21°C vous avez un volume d’eau inférieur que pour une HR de 45% à 11°C. Bon, je ne vais pas m’étendre là dessus et je vais revenir aux choses les plus pertinentes qui intéressent votre guitare.

Les guitares sont en majeures partie vernis. Il existe des guitares seulement huilée, mais la protection par l’huile est presque identique que celle d’un vernis, je ne parlerai donc que des guitares vernis. Une guitare est vernis sur toute sa surface extérieure, l’intérieur de la caisse est donc la seule partie de l’instrument à même de supporter les variations d’HR. Notez tout de même au passage que certaines séries de Selmer des années 38/45 étaient vernis à l’intérieur. Alors que risque votre guitare en cas de variation importante et prolongée de l’HR. Le plus courrant, c’est le risque de fissuration de la table ou du fond. Le bois en se déshydratant, restitue tout ou partie de son eau et va rétrécir comme les panneaux de portes montés sur plates-bandes. Mais comme il y a des parties de bois collées sur la table ou le fond (chevalet, touche, barres de renforts…) qui contrarient le retrait, le bois se fend. Pour en arriver là il faut un effet prolongé car la déshydratation est lente , ce qui est tant mieux pour nos guitares.

L’effet inverse, c’est a dire trop d’humidité dans l’air occasionne rarement des dégâts. Sauf si l’instrument reste très très longtemps soumis à un fort taux d’humidité et dans espace réduit peu ou pas ventiler, il peut y avoir formation de moisissures (attention, les moisissures sont des champignons et certains d’entre eux détruisent la structure même du bois en installant leur mycélium…), de plus, certaines colles n’apprécient pas du tout l’eau, surtout l’eau tiède. On peut donc s’attendre à des filets qui se décollent.

C’est bien entendu lors des voyages que votre guitare risque le plus de souffrir de dégâts provoqués par de grosses variation d’HR  Le temps est un atout car le pompage ou la restitution de l’eau contenu dans les fibres du bois est très progressif. Si vous changez de pays pendant un temps prolongé, renseignez-vous sur l’HR de l’endroit où votre instrument passera la plus part de son temps. Vous pouvez boucher l’ouïe avec des chiffons, cela ralentira le phénomène de déshydratation ou d’hydratation.

Chez-vous, si vous craignez que l’HR ne soit pas bonne, il existe des appareils de contrôle pas cher en supermarché. Au cas ou votre maison aurait une HR trop basse, vous pouvez acheter un petit humidificateur d’air, mais avant de faire des frais, n’oubliez pas de vérifier que votre guitare est bien en bois massif, car le multiplies, lui, l’HR, il s’en balance !



06/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres